Commerce digital

Akeneo PIM : comment définir ses canaux ?

by Carole Ramstein 23 mai 2019

Vous vous lancez dans la mise en place d’un PIM ? Un des points importants pour la réussite du cadrage de votre projet est de bien déterminer les canaux de destination des informations produits. Un seul ou plusieurs ? Et si plusieurs, combien faut-il en compter et selon quels critères ?

Comprendre la notion de canal

Un des intérêts de mettre en place un PIM  comme la solution proposée par Akeneo est de pouvoir diffuser ses informations produits sur différentes plateformes de destination. On peut citer, parmi d’autres, le site de la marque, un catalogue papier, une PLV multimédia en magasin ou encore une marketplace.

De plus, ces données peuvent être personnalisées par canal. Elles peuvent être plus ou moins complètes en fonction du canal. Ou encore être localisées pour correspondre au lieu d’utilisation.

Quels sont les critères à prendre en compte ?

On définit ainsi un canal par plusieurs caractéristiques :

  • Les informations produits nécessaires pour ce canal (ou conditions de complétude). On pourra en effet vouloir faire paraître moins d’informations sur une application mobile que sur un catalogue papier par exemple.
  • Le lieu de destination, qui comprend le pays et la langue. N’oublions pas en effet nos amis belges ou suisses qui ont plusieurs langues officielles. Cette combinaison est ce qu’on appelle la locale.
  • Les produits concernés : quelles catégories de l’arbre doivent être exportées vers le canal.

Pouvez-vous vous contenter d’un seul canal ?

Le premier point à définir est de savoir si les informations d’un produit sont différentes en fonction de la destination (site ecommerce, ERP, etc.). On parle alors d’”attribut scopable”.

Si vous avez le même arbre de catégories de produits, la même locale et les mêmes conditions de complétude, vous aurez un seul canal. Et ce, même si vous sélectionnez par la suite des choix de produits différents. Il suffira de faire des exports du canal avec les produits choisis.

Si ça n’est pas le cas, vous aurez différents canaux qu’il va falloir établir.

Voici comment Akeneo, dont nous sommes partenaire officiel, schématise les questions à vous poser :

akeneo canal

Comment déterminer le nombre de canaux ?

La complétude est définie au niveau de la famille et peut varier d’un canal à un autre. Si cet indicateur varie, vous aurez donc besoins de plusieurs canaux.

Voici un exemple fictif :

L’entreprise “Léa” vend du prêt-à-porter en France, Suisse et Italie. Ce sont les mêmes catégories de produits qui sont vendues, même si chaque entité locale peut sélectionner ses propres produits au sein des catégories. Les informations ne sont pas exactement les mêmes par locale (langue, prix, taille des vêtements…).
Elle diffuse son information produit sur son catalogue papier et son site ecommerce. Les informations du site ecommerce sont plus synthétiques que sur le catalogue papier.

Combien de niveau de complétude ? On compte deux destinations avec des degrés de complétudes différents (catalogue et site ecommerce)
L’arbre de catégorie étant le même, cela fait donc un total de 2 canaux.

En conclusion

Définir le nombre de canal dans votre projet PIM n’est pas compliqué si vous appliquez la bonne méthode. C’est néanmoins déterminant pour la réussite de votre projet. Si vous souhaitez être accompagné, n’hésitez pas à demander conseil à nos experts certifiés Akeneo.

Carole Ramstein

VP Marketing

Curieuse et touche à tout, Carole a navigué dans les océans du jeu vidéo, du multicanal et de l'édition, avant de poser ses valises chez Kaliop où elle est aujourd'hui VP marketing groupe.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre commentaire sera modéré par nos administrateurs

Vous avez un projet ? Nos équipes répondent à vos questions

Contactez-nous